Jean-Philippe Rivier, Chemins du patrimoine en Finistère

« Nous tentons de susciter l'étonnement chez les visiteurs »

Chemins du patrimoine en Finistère, établissement public de coopération culturelle (EPCC) créé par le Conseil départemental, est un acteur engagé sur le territoire. Son ambition ? Proposer une politique culturelle volontariste dans le Finistère. Jean-Philippe Rivier, responsable de la communication, évoque avec passion l'activité de l'EPCC pour préserver et valoriser la richesse du patrimoine finistérien.

Chemins du patrimoine en Finistère (CDPF) gère cinq sites d'exception, qui accueillent entre 220 000 et 240 000 visiteurs par an : l’Abbaye de Daoulas, l’Abbaye du Relec, le Manoir de Kernault, le Château de Kerjean et le Domaine de Trévarez. « Nos sites sont des lieux représentatifs de l'histoire du département et sont aussi à la fois des lieux de promenade et de découverte ».

Des événements sur des sites emblématiques  

CDPF participe à l'attractivité du Finistère en organisant sur ces différents sites une cinquantaine d'événements par an, d'abord pour les Finistériens, indépendamment des saisons, puis pour le développement touristique. De février à décembre, ces hauts lieux du patrimoine sont mis en lumière et accueillent des expositions temporaires, pendant 6 à 7 mois chaque année. « Nos expositions abordent les thématiques du monde, la diversité culturelle et naturelle, en amenant les visiteurs à s'interroger », commente Jean-Philippe Rivier.

Début juin, l'exposition de l'Abbaye de Daoulas, « Amour. Récits d'Orient et d'Occident », devrait bousculer certaines idées reçues et amener à les visiteurs se poser des questions sur l'évolution des rapports amoureux et sur la condition féminine. En parallèle, d'autres événements sont organisés autour de la thématique choisie, tout au long de l'année, tels que des concerts, des rencontres philosophiques.

À Trévarez, un artiste est invité chaque année pour offrir un point de vue original sur le domaine. Une installation artistique est organisée dans les écuries, le château ou le parc. « L'idée est de créer une réaction, de proposer une expérience enrichissante pour les visiteurs ». Cette année, un peintre et un cinéaste sont à l'honneur : Charles Belle et François Royet. La collection de fleurs est également très appréciée par les Finistériens, qui trouvent là un but de promenade bucolique. Quant au très populaire Noël à Trévarez, il attire toujours autant de visiteurs, jeunes et moins jeunes, avec 80 000 entrées en 2019 !

Sur le site de Kerjean qui arbore un château de la Renaissance, une exposition annuelle est également organisée en lien avec la période de construction du château, avec pour toile de fond la diversité culturelle. « L'exposition de 2021 "En terre inconnue ?" donne un aperçu de ce qu'était le monde au XVe siècle. L'exposition de 2022, qui sera la suite de celle-ci, concernera la période des grandes découvertes, explique Jean-Philippe Rivier. Chaque année, les visiteurs découvrent une thématique et son évolution dans le temps ».

Quant à l'abbaye du Relec, dans les Monts d'Arrée, elle dispose d'une qualité acoustique exceptionnelle, qui se prête particulièrement aux concerts. Elle accueille notamment le festival « Arrée Voce » qui fait se rencontrer des chanteurs issus des quatre coins du monde. Le jardin potager de l'abbaye héberge aussi une exposition.

Au manoir de Kernault, actuellement en restauration, se déroulent également des événements culturels réguliers.

La valorisation du patrimoine culturel

Des espaces ou parcours d'interprétation permettent aux visiteurs de découvrir chaque site, selon différentes modalités. Au Relec, les visiteurs peuvent s'imprégner du site dans une salle à part, grâce à une projection immersive, qui retrace l'histoire du lieu. Au château de Kerjean, des panneaux explicatifs, des vidéos et des dispositifs interactifs accompagnent les visiteurs dans leur découverte du site.

À Trévarez, c'est la réalité augmentée qui est utilisée pour apprendre à connaître le lieu. Une tablette se connecte à certains endroits de l'aile ouest du château pour la montrer telle qu'elle était au début du XXe siècle. « Un important travail d'enquête est nécessaire pour la reconstitution de certaines pièces, ainsi que des recherches sur le terrain pour dénicher des objets perdus », précise le responsable de la communication. 

Sur chaque site, les jardins constituent également des centres d'intérêt. Ceux de Daoulas et Trévarez possèdent chacun le label « Jardin remarquable ». Celui du manoir de Kernault détient un éco-label. Une quinzaine de jardiniers travaillent sur les 150 hectares de parcs et jardins qui nécessitent beaucoup d'entretien. « Nous avons une gestion différenciée des parcs pour que toutes les espèces puissent se développer ».

Une activité très diversifiée

Après un Master 2 en marketing des services, suivi d'une expérience à la CCI de Rennes, Jean-Philippe Rivier  a intégré CDPF en 2010, en tant que chargé de communication. Aujourd'hui, il est responsable du service communication, qui s'est développé progressivement avec neuf personnes. « Mon métier est très enrichissant. Chaque projet est mené de manière transversale, avec des sensibilités différentes. On ne s'ennuie jamais, c'est très stimulant ! ».

CDPF compte 70 équivalents temps plein (plus de 100 personnes en saison), avec des métiers très différents : techniciens, jardiniers, chargés d'exposition, chargés de communication, de médiation... avec un directeur sur chaque site.

Son Finistère

Originaire du Cap Sizun, Jean-Philippe Rivier a fait ses études à Quimper puis à Brest. « Le Finistère, c'est ma terre, j'ai un lien très fort avec elle. Comme beaucoup de Finistériens, je suis très attaché à ma culture et j'en suis fier ». Une culture attirante à la fois par son enracinement et son ouverture. « Il y a une vraie identité finistérienne dans la Bretagne, et même des micro-identités entre le sud et le Nord Finistère. Nous avons une identité forte qui vient de notre isolement au bout du monde, mais nous sommes aussi ouverts sur les trois côtés par la mer ».

Cette ouverture, il la retrouve auprès des Finistériens eux-mêmes. « Ils savent faire preuve de générosité et affichent un goût pour le travail. Ils ont aussi beaucoup de projets avec une belle énergie et une offre culturelle très vaste ».

Jean-Philippe Rivier établit un parallèle avec le territoire : « Du côté des paysages, aussi, on trouve un côté brut, préservé, et en même temps un caractère très accueillant. Je prends autant de plaisir à aller au sud et au nord du département. Chaque coin est différent ».

 

Chemins du patrimoine en Finistère

Abbaye de Daoulas
Abbaye du Relec
Manoir de Kernault
Château de Kerjean
Domaine de Trévarez

Site Web

Facebook

Instagram

02 98 25 98 00

Chemins du patrimoine en Finistère

Abbaye de Daoulas
Abbaye du Relec
Manoir de Kernault
Château de Kerjean
Domaine de Trévarez

Site Web

Facebook

Instagram

02 98 25 98 00

Ne manquez pas...

Chargement
Plus de résultats Plus de résultats

Ailleurs sur le Web

#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 27 May Comme #ToutCommenceEnFinistere, Ma première visite des musées rouverts, c'est au @mbaqofficiel, avec un malicieux… https://t.co/XXs4cukw6s
Tweet
France 3 Bretagne La Torche : le surf comme thérapie contre les addictions
Blog/Press Article
Youtube Video
Ouest France Raffaele Siano, chercheur de l’Ifremer, expert en microalgues
Blog/Press Article
Youtube Video
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 28 April 📱Tronoën. Mars 2019 Lezel an heol hon dougen. . Letting the sun carry us. . Laisser le soleil nous porter. Pren… https://t.co/N1Id3wCqPB
Tweet
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 27 May Comme #ToutCommenceEnFinistere, Ma première visite des musées rouverts, c'est au @mbaqofficiel, avec un malicieux… https://t.co/XXs4cukw6s
Tweet
France 3 Bretagne La Torche : le surf comme thérapie contre les addictions
Blog/Press Article
Youtube Video
Ouest France Raffaele Siano, chercheur de l’Ifremer, expert en microalgues
Blog/Press Article
Youtube Video
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 28 April 📱Tronoën. Mars 2019 Lezel an heol hon dougen. . Letting the sun carry us. . Laisser le soleil nous porter. Pren… https://t.co/N1Id3wCqPB
Tweet