Grégoire de Massol, Orangerie de Lanniron

« Un incontournable du patrimoine de la Cornouaille »

Grégoire de Massol, aussi membre de Breizh Event, dirige un lieu unique en Cornouaille, avec une histoire à découvrir : l'Orangerie de Lanniron.

Un domaine en plein développement

Ancienne résidence des évêques de Quimper, le domaine de Lanniron est devenu en 1833 la propriété des de Kerret, les ancêtres de la famille de Massol.

Dans les années 60, alors qu'une partie du domaine est rachetée par la Ville, le grand-père de Grégoire de Massol décide de l'ouverture d'un camping sur 17 hectares de terrain. « Il a fallu créer une activité économique, sous la forme d'une SARL, pour pouvoir entretenir la propriété et la préserver », explique le directeur actuel. « Mes parents ont ensuite développé le camping en passant de 90 à 250 emplacements, avec la location mais aussi la possibilité d'achat de mobil-homes, ainsi que la location de parcelles à l’année ». L'Orangerie de Lanniron propose également d'autres types d'hébergement tels que des gîtes, des studios et des maisons, pour des séjours de courte ou de longue durée.

Aujourd'hui, le domaine de l'Orangerie est une SARL en pleine croissance, qui compte entre 18 et 25 salariés selon la saison. Plus de 7000 visiteurs y sont accueillis chaque année, essentiellement un public familial.

Différentes activités pour toute la famille

La croissance de l'entreprise est fortement liée au développement de nouvelles activités proposées sur les 40 hectares du domaine. Ainsi, les enfants, mais aussi les plus grands, peuvent s'amuser sur des structures gonflables, des trampolines, des aires de jeux, ou encore un jeu de piste pédagogique sur l'histoire du site. Nouveauté 2020, le parcours dans les arbres « Trampôforest » permet aux petits et grands de rebondir sur des filets étendus entre les arbres, à 8 m de haut. Une manière originale et ludique de découvrir le bois de Neptune, site classé, la roselière et l'Odet. Autre activité de loisirs et de détente, l'Aquaparc, un espace aquatique avec bassins chauffés, geysers, fontaines, toboggans et, pour se délasser, bains bouillonnants et bancs massants, réservés à la clientèle hébergée sur le domaine.

Les adultes amateurs de golf peuvent aussi se faire plaisir avec un parcours à 9 trous homologué et un practice.

Mais venir à l'Orangerie, c'est aussi, tout simplement, profiter des charmes de la nature et des végétaux (arboretum riche du XIXe), se promener tranquillement à travers les bois et les allées ou se livrer à une balade bucolique à travers les jardins du château et sur les bords de la rivière de l’Odet, « plus belle rivière de France ».

Une restauration historique passionnante

Si l'Orangerie connaît une fréquentation en hausse, c'est aussi parce que Grégoire de Massol a mené différentes campagnes de restauration pour redonner vie à certaines parties du domaine, tout en respectant l'esprit d'origine. Différentes structures du domaine ont bénéficié d'une réhabilitation, parmi lesquelles certains bassins et murs, le bâtiment l'Orangerie et la grande ferme.

Datant du XVIIe siècle, l'Orangerie surplombant l'Odet, qui tire son nom d'une ancienne serre, a été transformée en salle de réceptions avec pierres anciennes et charpente apparente. Quant à la grande ferme, vaste corps de ferme édifié au XIXe siècle, il a également bénéficié d’une rénovation profonde, respectant les matériaux nobles utilisés dans la région.

Les jardins sont également en cours de restauration : « Nous recréons les jardins en terrasses, d'inspiration baroque italienne et française, constitués de carrés de buis taillés et de carrés de potagers ». Pour ce faire, la famille de Massol possède une importante documentation sur le jardin d'origine, qui date du XVIIe siècle. « Ce qui est passionnant et ce qui donne tout son intérêt à ce projet est qu'on dispose d'une importante base historique. Nous nous appuyons sur des gravures, des fouilles archéologiques, des actes notariés issus de la transmission entre chaque évêques. Il existe même un poème qui décrit tout ce qu'il y avait dans le jardin ! Si nous nous occupons de l'entretien et de la restauration du domaine, c'est pour que cet endroit devienne un lieu incontournable du patrimoine de la Cornouaille », s'enthousiasme Grégoire de Massol.

Un retour en Bretagne pour une belle cause

Ingénieur diplômé de l'ICAM de Nantes, Grégoire de Massol rejoint la région parisienne pour travailler dans le génie climatique dans le domaine du bâtiment, puis dans la maîtrise d’œuvre. Au bout de quatre ans, il est de retour en Bretagne où il intègre l'entreprise familiale, en janvier 2019. « Mes parents avaient besoin d'aide et la région me manquait. Je suis très attaché à la Cornouaille et à la propriété familiale. » Grégoire de Massol vit alors quelque temps sur la propriété où habitent ses parents, avant de s'installer à Quimper avec sa femme et sa fille. S'il a sacrifié sa carrière parisienne, il ne le regrette absolument pas : « C'est pour une belle cause. De plus, mes compétences m'ont beaucoup servi ici, comme la gestion de projet, le management, mes connaissances en bâtiment, la coordination d'acteurs et la gestion d'interventions en dépannage... Je mobilise mes compétences presque tous les jours ! ».

Son Finistère

Après plusieurs années loin de la propriété familiale et de sa région, Grégoire de Massol souhaitait revenir aux sources. « Il y a tout ici pour bien vivre. Nous sommes à la fois près de la mer et de la campagne. Je suis très attaché à ma région. » Ainsi, il était tout naturel pour lui de relever le défi de développer l'entreprise familiale, qui fait partie à part entière du patrimoine territorial. Car le patrimoine, Grégoire de Massol y tient : « J'aime la population locale, imprégnée par la tradition, la culture bretonne, les bagads, l'histoire et la musique... »

Une tradition qu'il s'attache à perpétuer avec l'Orangerie de Lanniron.

 

Orangerie de Lanniron

90 allée de Lanniron
29000 Quimper

02 98 90 62 02

Site Web

Orangerie de Lanniron

90 allée de Lanniron
29000 Quimper

02 98 90 62 02

Site Web

Ne manquez pas...

Chargement
Plus de résultats Plus de résultats

Ailleurs sur le Web

#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 27 May Comme #ToutCommenceEnFinistere, Ma première visite des musées rouverts, c'est au @mbaqofficiel, avec un malicieux… https://t.co/XXs4cukw6s
Tweet
France 3 Bretagne La Torche : le surf comme thérapie contre les addictions
Blog/Press Article
Youtube Video
Ouest France Raffaele Siano, chercheur de l’Ifremer, expert en microalgues
Blog/Press Article
Youtube Video
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 28 April 📱Tronoën. Mars 2019 Lezel an heol hon dougen. . Letting the sun carry us. . Laisser le soleil nous porter. Pren… https://t.co/N1Id3wCqPB
Tweet
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 27 May Comme #ToutCommenceEnFinistere, Ma première visite des musées rouverts, c'est au @mbaqofficiel, avec un malicieux… https://t.co/XXs4cukw6s
Tweet
France 3 Bretagne La Torche : le surf comme thérapie contre les addictions
Blog/Press Article
Youtube Video
Ouest France Raffaele Siano, chercheur de l’Ifremer, expert en microalgues
Blog/Press Article
Youtube Video
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 28 April 📱Tronoën. Mars 2019 Lezel an heol hon dougen. . Letting the sun carry us. . Laisser le soleil nous porter. Pren… https://t.co/N1Id3wCqPB
Tweet